blog

Tu fais du CrossFit et tu n’es pas blessé ?

Comment tu fais?

Ne pas se blesser au CrossFit
L’autre soir à un souper entre amis, je commence à jaser avec une nouvelle connaissance que ça fait un peu plus de 13 ans que je fais du Crossfit. La première question qu’il me pose est la suivante : Tu ne t’es jamais blessé ? Actuellement es-tu blessé à quelque part ?

J’ai réfléchi un peu et je lui ai répondu que non actuellement je ne suis pas blessé et que de mémoire je n’ai pas réellement subi de ‘‘grosses’’ blessures. Je comprenais très bien son point et son questionnement, car c’est ce ce que les gens pensent ou vivent lorsqu’ils essaient d’en faire ou connaissent quelqu’un qui a commencé à faire du CrossFit.

Sur le chemin du retour, je me suis reposé la question et j’ai tenté de voir pourquoi moi, pas plus différent d’un autre, je ne me ‘‘blesse’’ pas au point où je dois arrêter complètement à m’entraîner. Voici mes réflexions :

1) J’essaie d’être à l’écoute de mon corps ; je n’hésite pas à faire un autre mouvement ou diminuer l’intensité. Il y a des jours où tout va numéro 1, et il y en a d’autre où c’est moins fluide. Il faut l’accepter et apporter les ajustement nécessaires pour ne pas accentuer le problème. Même si j’un quelque chose qui cloche, je me présente à ma séance, j’analyse l’entraînement suggéré, je discute ave l’entraîneur sur place sur comment je peux ajuster l’entraînement et le tour est joué!

2) Je prends soin de mon corps : Bobo ou pas, je vois régulièrement un chiropraticien (m’assurer que la structure, les os, sont en ligne et qu’ils me supporteront), un ostéopathe (qui s’occupe de relâcher les muscles tendus afin que tout bous dans un maximum d’amplitude) et finalement une kinésithérapeute (Marilou de L’usine) si j’ai des bobos qui persistent afin d’établir une routine d’exercice de réhabilitation.

3) Je ne vois plus ce sport d’un aspect compétitif : Fût un temps où les performances étaient primordiales, mais aujourd’hui ce n’est plus le cas. C’est réellement plus une façon de garder la forme, de faire du social et de décrocher de la routine du travail. L’égo peut en prendre un petit coup de temps en temps, mais ce n’est vraiment pas grave! L’égo reste à l’entrée du gym et je la reprends en sortant, c’est ce que tous les membres sont invités à faire!

4) La mentalité du ‘‘Gotta Do it’’ : Peu importe le déroulement de la journée, parce que des fois il y en a des pas faciles, il faut le faire, You Got To Do it! Pour le bien que ça va t’apporter physiquement et mentalement! Même si tu es fatigué, fais juste te présenter au gym, bouger, suer et ce sera toujours ça de fait! C’est comme ça que je le vois. Mets le dans tes priorités de la semaine et manque pas ton rendez-vous avec TOI-MÊME! Tu vas voir rapidement qu’il n’y a pas de meilleur meeting!

Finalement, si c’est quelque chose qui t’intéresse, assure-toi de choisir une place qui te parlera et qui t’appuiera dans ce que tu veux entreprendre! Je t’invite à lire mon texte sur comment choisir un gym : https://lusinesherbrooke.com/choisir-un-crossfit-4-choses-a-considerer/

Au plaisir d’échanger si tu le désires tu peux aussi prendre un rendez-vous avec l’un de nos entraîneurs si tu veux commencer à venir t’entraîner avec nous!

Coach Max

POPULAR POSTS

RESERVER VOTRE Consultation Gratuite

Discutez de vos objectifs avec un de nos coachs, mettez en place le programme pour les atteindre.

Complétez ce formulaire pour commencer à vous entraîner >>

La première étape vers votre nouveau vous!

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site en mémorisant vos préférences et le nombre de vos visites. En cliquant sur « Accepter », vous autorisez l’utilisation de TOUS les cookies.

Pour en savoir plus sur l’utilisation des cookies, consultez notre Politique en matière de cookies.